Compensation

L’Initiative marocaine de large autonomie pour la Région du Sahara prévoit que dans le cas où cette région n’aurait pas les ressources financières suffisantes pour réaliser ses objectifs de développement, l’Etat financerait le complément sur la base du principe de solidarité nationale. Quelle que soit la forme que prendrait cette action (subventions, prêts bonifiés à long terme….), celle-ci peut être considérée comme une compensation dudit manque ou déficit.

Pour en savoir plus :

Royaume du Maroc : Initiative marocaine pour la négociation d'un statut d'autonomie de la région du Sahara, point 13.