Commissions régionales des droits de l’Homme (CRDH)

Deux commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme du Maroc sont établies dans les régions de Dakhla-Ouad Eddahab (provinces de Dakhla et d’Aousserd ) et celle de Laâyoune-Sakia El Hamra (provinces d’Es-smara, Boujdour, Laâyoune et Tarfaya).

Les commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme ‘’ont pour missions d’assurer le suivi et le contrôle de la situation des droits de l’Homme au niveau régional et de recevoir les plaintes relatives aux allégations de violations des droits de l’Homme qui leur sont adressées. Elles élaborent des rapports spéciaux ou périodiques sur les mesures prises pour le traitement des affaires et des plaintes à caractère régional ou local.

[Elles] assurent également la mise en œuvre des programmes et des projets du Conseil [national] en matière de promotion des droits de l’Homme et ce, en étroite collaboration avec tous les acteurs concernés au niveau de la région, dont notamment les associations œuvrant dans le domaine des droits de l’Homme et les observatoires régionaux des droits de l’Homme.

[Elles] contribuent, sous la supervision du Conseil, à encourager et à faciliter la création des observatoires régionaux des droits de l’Homme regroupant en leur sein les associations et les personnalités actives dans le domaine des droits de l’Homme, issues de différents courants intellectuels et culturels et ayant apporté des contributions méritoires à la consolidation des valeurs de la citoyenneté responsable.’[1]

Ces deux Commissions régionales ont joué un rôle important dans la présentation de la situation réelle des droits de l’Homme dans les provinces récupérées par le Maroc, notamment auprès d’associations et de délégations étrangères, internationales et onusiennes en particulier, auparavant très influencées par le discours du polisario et des activistes minoritaires vivant dans ces mêmes provinces.

Le développement humain au niveau des provinces du Sud, mesuré à travers l’Indice de développement humain (IDH) du PNUD, a connu une amélioration considérable au cours des 4 dernières décennies. En effet, cet indice est passé de 0,384 en 1980 à 0,576 en 2004 pour atteindre 0,643 en 2014, un score légèrement supérieur au score moyen national (0,628). Entre 1980 et 2014, l'Indice de développement humain a progressé de 1,97% dans les provinces du Sud, soit un rythme nettement supérieur à celui de l'ensemble du Maroc (1,1%).

Pour en savoir plus :

Royaume du Maroc :


[1]https://www.cndh.org.ma/fr/commissions-regionales-des-droits-de-lhomme/presentation-missions-et-mandat-territorial-de-chaque