Ecole et transmission des valeurs : le cas du Maroc

Dans le cadre de ses programmes d’études "Lien social" et "Compétitivité globale", l’IRES a organisé le 15 décembre 2011 à 9h00, une journée d’étude sur le thème "Ecole et transmission des valeurs : le cas du Maroc". Animée par Mme Amina LEMRINI EL OUAHABI, Inspecteur pédagogique au sein du Ministère de l’éducation nationale et M. Said HANCHANE, Directeur de l’Instance Nationale d’Evaluation relevant du Conseil Supérieur de l’Enseignement, en présence d’un panel composé d’experts universitaires et d’acteurs de la société civile, cette manifestation a été l’occasion de passer en revue les pratiques en matière d’éducation aux valeurs de citoyenneté et de démocratie au sein de l’école marocaine et les principales difficultés rencontrées en la matière. En outre, une esquisse d’évaluation de la performance de l’école marocaine, sous l’angle des valeurs, en comparaison avec quelques pays de la région MENA a été présentée. Celle-ci a mis en exergue les incidences négatives de l’incivisme et de l’absentéisme sur les résultats scolaires des apprenants. Le débat engagé lors de cette journée d’étude a mis l’accent, entre autres, sur la nécessité de faire converger les curricula scolaires vers un socle de valeurs, qui soit à la fois partagé et en phase avec l’environnement socioculturel marocain, l’importance de renforcer la gouvernance des espaces pédagogiques en prônant une approche inclusive et participative des différents acteurs, au même titre que l’impératif de relayer la réforme de l’école par des actions structurantes au niveau des autres institutions sociales telles que la famille, les médias et les établissements d’encadrement pédagogique.