Les aspects culturels de la régionalisation

L’Institut Royal des Etudes Stratégiques a organisé mercredi 13 mars 2013 un séminaire de présentation des résultats de l’étude sur « les aspects culturels de la régionalisation » auquel ont pris part des responsables publics, des acteurs de la société civile et des chercheurs universitaires. Réalisée dans le cadre du Programme d’études « Lien social au Maroc », l’étude part du présupposé que tout territoire et, donc, toute région est censé être mieux assis quand les communautés qui le composent se reconnaissent dans une identité sociale et culturelle bien ancrée. Menée par une équipe multidisciplinaire, l’étude met en exergue un ensemble d’éléments et de données utiles pour un débat approfondi sur la régionalisation dans la société marocaine.

Le projet de régionalisation ne pose pas seulement le problème du découpage administratif et de promotion de la proximité, il soulève tout particulièrement la difficulté d’ériger les collectivités territoriales en identités collectives et en référents communs. Or, s’il est vrai que les facteurs fonctionnels sont nécessaires au développement économique et social de la région, il n'en demeure pas moins que  les liens affectifs et de la subjectivité collective restent prépondérants dans le processus de sa consolidation et dans la création des conditions de sa cohésion.

L’esprit du projet politique audacieux, ouvert par la nouvelle Constitution en matière de promotion de la diversité et de régionalisation avancée fait du respect de la personnalité d’une communauté, résultats d’expériences historiques partagées, un élément de renforcement du lien social local et national.