vocabulaire espace veille

vocabulaire
 
Terme Définition
Analyse stratégique

L’analyse stratégique s’inscrit dans la volonté de comprendre l’environnement, la nature et l’organisation de la compétition. Elle favorise la prise de décisions du dirigeant dans la formulation et la mise en œuvre de la politique générale de son organisation. Elle dépasse le cadre historique de l’analyse concurrentielle qui limite traditionnellement son diagnostic aux compétiteurs. (CROZIER & FRIEDBERG)

Benchmarking

C’est un processus continu d’évaluation des produits, services et méthodes par rapport à ceux de différents concurrents ou des entreprises reconnues comme leader ou chef de fil». (DAVID KEARNS)

Biais cognitifs

C’est une distorsion naturelle dans le processus d’acquisition, de traitement et de diffusion de l’information. Il résulte des facteurs qui influent sur les représentations et les perceptions d’un individu ou d’une communauté : cultures et expériences, héritages socioculturels, apprentissage, sensibilité, etc. Cette déformation est due aux effets de primautés, de halo ou issue de connaissances rétrospectives et de complaisance égocentrique. (MALCOLM GLADWELL)

Culture stratégique

La culture est le processus par lequel un groupe s’individualise à une époque et dans un contexte donné. La stratégie est généralement définie comme l’ensemble des moyens mis en œuvre pour atteindre un but. Une culture de la stratégie se traduit donc comme un ensemble d’habitudes de penser, de se comporter et d’agir lorsque l’on doit atteindre un objectif. (BRUNO COLSON)

Désinformation

Elle est faite «pour influencer une opinion» : imposer une croyance ou des attitudes à un public plutôt qu’une décision à un responsable, même si le premier n’empêche pas le second. Ce public peut être l’opinion adverse, celle des alliés, des neutres ou l’opinion internationale en général ; on peut viser les masses ou des cercles plus restreints. Le premier n’est possible que là où existe un espace public, avec débats et pluralité d’opinions et de connaissances». (HUYGHE)

Echiquiers (système des)

Le système des échiquiers illustre l’évolution de l’environnement stratégique des organisations. Longtemps limité au domaine économique, il s’étend dorénavant aux champs géoéconomiques et sociétaux. Ce système traduit les interactions entre les trois échiquiers, et les interdépendances (consenties ou non) entre les diverses parties prenantes. (Dictionnaire Encyclopédique de l'Information et de la Documentation)

Environmental Scanning

It is a process of gathering, analyzing, and dispensing information for tactical or strategic purposes. The environmental scanning process entails obtaining both factual and subjective information on the business environments in which a company is operating or considering entering. (NICOLAS LESCA)

Guerre de l'information

L’expression guerre de l’information ou infoguerre, est une combinaison d’actions humaines ou technologiques destinées à l’appropriation, la destruction ou la modification de l’information. Elle se décline en trois logiques, par, pour et contre : manipulation de la connaissance, maîtrise des canaux de diffusion et interdiction d’émission. Dans un contexte de guerre économique, la maîtrise des techniques d’infoguerre est au cœur des interrogations stratégiques des acteurs. (Dictionnaire Encyclopédique de l'Information et de la Documentation)

Infodominance

C’est un néologisme issu de la contraction des termes information et domination. Il s’agit d’atteindre un degré de supériorité afin de disposer d’une suprématie stratégique sur ses concurrents. Pour accéder à cet objectif, il faut développer une capacité de récolte, d’analyse, de production et de diffusion de l’information d’une part, et empêcher son adversaire de faire la même chose d’autre part. L’indominance repose donc sur un double socle : offensif et défensif. (MICHEL WAUTELET)

Intelligence économique

C'est l'ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l'information utile aux acteurs économiques. Ces diverses actions sont menées légalement avec toutes les garanties de protection nécessaires à la préservation du patrimoine de l'entreprise, dans les meilleures conditions de délais et de coûts. L’information utile est celle dont ont besoin les différents niveaux de décision de l’entreprise ou de la collectivité, pour élaborer et mettre en œuvre de façon cohérente la stratégie et les tactiques nécessaires à l’atteinte des objectifs définis par l’entreprise dans le but d'améliorer sa position dans son environnement concurrentiel. Ces actions, au sein de l'entreprise, s’ordonnent autour d’un cycle ininterrompu, générateur d’une vision partagée des objectifs de l'entreprise. (HENRI MARTRE)

Knowledge Management

C’est une démarche structurée visant à organiser et capitaliser la connaissance dans une organisation. Celle-ci est la combinaison de l’information (collectée, analysée et diffusée) et des savoir faire. Envisagé dans une perspective stratégique, la finalité du KM est de créer de la valeur à partir de la gestion de l’actif immatériel. (Dictionnaire Encyclopédique de l'Information et de la Documentation)

NTIC

Moyens technologiques faisant office de support afin de garantir la circulation de l’information et de la communication. Ces vecteurs se présentent sous diverses formes, des télécommunications (téléphone, fax…) à l’informatique (Internet, …). (Glossaire Marketing pour N.T.I.C)

Prospective

C'est une méthode qui consiste à "construire le présent à partir du futur, au lieu de le considérer comme une sécrétion du passé"; une méthode qui s’emploie donc à transformer le présent, en fonction d’une vision de l’avenir. GASTON BERGER

Risques informationnels

Le risque est défini comme un évènement aléatoire représentant une menace importante pour un individu ou une communauté d’individus. (Dictionnaire Encyclopédique de l'Information et de la Documentation)

Stratégie

Un réseau est un ensemble de personnes dont les relations sont préexistantes et qui décident de collaborer pour servir un objectif commun. Ils se dotent pour cela de ressources de fonctionnement (un local, un statut juridique, des fonds), de règles et d’éléments à échanger. Ces éléments peuvent être de l’information, une aide, de l’influence, ou encore de la notoriété. (Dictionnaire de Stratégie)